Dimanche 19 août 2018,

La MédiathèqueLa Médiathèque Les EcolesLes Ecoles Les CommercesLes Commerces
La Salle des FêtesLa Salle des Fêtes La DéchetterieLa Déchetterie Le CampingLe Camping
L'Ecole de MusiqueL'Ecole de Musique Pôle Enfance/JeunessePôle Enfance/Jeunesse Santé/Urgence/N°UtilesSanté/Urgence/N°Utiles





Origine et histoire du CCAS

Dans l'Antiquité, l'assistance était perçue comme une obligation morale.

Au Moyen Âge, elle était du ressort de l'initiative privée (en particulier l'église et les établissements hospitaliers (comme les hôtels dieux, ou les tables des pauvres)).

Au XVIéme siècle, les communes se voyaient confier le soin d'assister les pauvres et les mendiants.

Sous l'ancien régime, une forme particulière d'aide apparaît : l'aumône et la charité.

La volonté d'intervention de l'autorité publique commence à se faire sentir avant la Révolution et se concrétise réellement dans l'idée d'une action sociale obligatoire à la Révolution.

C'est en 1796 (loi du 7 Frimaire an V) qu'est créé le droit des pauvres. Une taxe est alors instituée sur les spectacles afin de permettre de trouver des ressources pour les Bureaux de Bienfaisance chargés de percevoir et d'organiser les secours à domicile et l'ensemble des aides comme la soupe populaire, l'instruction et le suivi des dossiers de secours, les bons de nourriture, les bons de charbon, etc.

Ensuite, en 1893 les Bureaux d'Assistance furent rendus obligatoires. Ils portent sur l'assistance médicale gratuite et viennent compléter les Bureaux de Bienfaisance.

Dans les années 1953, on assiste à un souci d'encadrement des textes et à une réforme qui aboutit à la fusion des Bureaux d'Assistance et des Bureaux de Bienfaisance par la création d'une institution unique d'aide sociale : le Bureau d'Aide Sociale.

Ces bureaux d'aide sociale voient leur structure évoluer en 1986, date à laquelle s'amorce le mouvement de décentralisation : répartition des rôles et fragmentation des compétences. Ces établissements ont alors pris la dénomination de Centres Communaux d'action Sociale : C.C.A.S.


Courville actualités
Arrêté préfectoral Période sécheresse

usage de l_eau-03082018135830.pdf 

L'arrosage des jardins est interdit de 10h à 20h. Retrouvez toutes les restrictions sur l'arrêté ci-joint


En savoir plus.

Info Canicule

http://www.infocanicule.fr


En savoir plus.

Contre le bruit

Monsieur le Maire rappelle avec fermeté aux administrés, que l'utilisation des tondeuses à gazon à moteur à essence, des tronçonneuses, perceuses, raboteuses ou scies mécaniques n'est permise que : 

- les jours ouvrables de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h30

- les samedis de 9h à 12h et de 15h à 19h

- les dimanches et jours fériés de 10h à 12h seulement


En respectant ces jours et horaires, vous respectez votre voisinage et éviterez de vous mettre en infraction.


Les propriétaires et possesseurs d'animaux, en particulier de chiens, sont tenus de prendre toutes les mesures propres à éviter une gêne pour le voisinage, y compris l'usage de tout dispositif dissuadant les animaux de faire du bruit de manière intempestive et répétée.


Le Maire,

Hervé Buisson


En savoir plus.



mairieSite internet réalisé par PRSoft

Mairie
Rue Pannard
28190 Courville-sur-Eure
Tél :   02 37 18 07 90

 Marchés publics     :     Plan du site     :    Ajouter aux favoris

Copyright © 2008, Tous droits réservés  |  Informations légales